Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Info CFTC pour les SALARIES GROUPAMA CENTRE ATLANTIQUE

Des Militants CFTC GROUPAMA Centre Atlantique vous informent, vous accompagnent

GROUPAMA RHONES ALPES AUVERGNE - Quoi de neuf

Publié le 22 Mars 2014 par CFTC GROUPAMA in Flash Caisses Régionales

http://workingirl63.files.wordpress.com/2010/06/quoideneuf.jpg

Quoi de neuf à GR2A ?

Les 2000 salariés de notre Caisse régionale lyonnaise ont été réunis à l’initiative de son DG, Francis THOMINE et son Président, Jean Louis PIVART, le 23 janvier dernier pour le lancement du projet TREMPLIN.

 

Une grande messe quelque peu coûteuse dans une ère de restriction budgétaire. Mais, rien de telle qu’une grande messe pour tenter de remotiver les troupes, rassembler chacun derrière une seule bannière et de grandes ambitions :

 

  • Satisfaction clients. Avec un objectif de Zéro résiliation non voulue par GR2A. MAIS, les critères d’acceptation des risques sont de plus en plus rigides.
  • Etat d’esprit « entrepreneurial ». C’est le nouveau mot à la mode, nouveau leitmotiv : Pour notre DG, chaque salarié GR2A doit travailler comme s’il s’agissait de sa propre entreprise. MAIS, sans en avoir tous les fruits.

 

Au-delà, GR2A connaît, ENCORE, une transformation :

  • Réorganisation complète de la hiérarchie et des services
  • Gestion commerciale des régions par un nouveau manager, RCR (Responsable Commercial de Région). Manager avec une vision commerciale et hiérarchique sur les commerciaux
  • Découpage transversal du Service Après Vente par marché. Avec un directeur de marché qui a une vision technique
  • Re définition du rôle des agences GR2A au sein desquelles les commerciaux devront recevoir indépendamment les clients particuliers/agri/pro. Bref re définition qui risque de les mettre en opposition avec leurs collègues spé agri ou spé pro
  • Le tout associé à une rémunération variable des commerciaux qui se veut motivante et dynamisante. Mais qui, sur le terrain produit les effets exactement inverses.
Commenter cet article